Lutte contre le virus Ebola

La prévention de la propagation du virus Ebola nécessite des mesures d’éradication. Les surfaces antimicrobiennes en cuivre peuvent constituer une aide en la matière.

La flambée du virus Ebola au cours de ces dernières années en Afrique de l’ouest menaçait de devenir une épidémie mondiale et a justifié le déploiement massif de technologies reconnues pour la prévention des infections.

Les surfaces de contact antibactériennes en cuivre se sont avérées efficaces pour réduire, en continu, la charge microbienne environnementale dans les bâtiments ainsi que l'incidence des maladies nosocomiales, sans intervention supplémentaire du personnel soignant. Les données existantes sur le virus suggèrent que le cuivre inactive également le virus d’Ebola.

Points clés

• Le virus Ebola se transmet par contact direct avec les substances/fluides corporels d’une personne infectée présentant des symptômes ou par exposition à des objets ayant été contaminés par du sang ou des fluides corporels infectés1.

• Une étude de laboratoire conduite dans des conditions environnementales favorisant la persistance des virus a mis en évidence que le virus Ebola pouvait rester actif jusqu’à six jours2 sur des surfaces contaminées.

• Les virus comme Ebola sont sensibles à une large gamme de désinfectants de surfaces. Néanmoins, il est actuellement difficile d’effectuer des tests sur des surfaces en cuivre ou avec d’autres désinfectants en raison de l’accès limité aux laboratoires disposant des conditions de sécurité nécessaires pour manipuler le virus Ebola.

• Les centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont donné des instructions aux hôpitaux pour qu’ils utilisent des désinfectants ayant une efficacité prouvée contre les virus suivants : norovirus, rotavirus, adénovirus et poliovirus1. Ces virus ont en effet une structure génétique que similaire à celle d’Ebola.

• Les tests en laboratoire ont notamment démontré que les alliages de cuivre sont efficaces contre les norovirus3, les rotavirus et les adénovirus (Figure 1).

Sur la base des recommandations des CDC et de leur efficacité reconnue contre les virus ayant une structure génétique similaire, les alliages de cuivre devraient inactiver le virus Ebola. Le déploiement stratégique de surfaces en cuivre dans les installations de soins pourrait ainsi contribuer à réduire l’exposition au virus Ebola provenant du sang, des urines, des vomissements, des selles, des sécrétions et de desquamations, prenant en compte que le virus doit logiquement se retrouver sur les surfaces de contact usuelles des établissements de soins concernés.

              Acier inoxydable                                                          Cuivre

 Norovirus unable to infect host cells after 2 hours exposure to copper surfaces at room temperature.

        Virus toujours présent                                              Virus éradiqué

Figure 1 : le Norovirus est incapable d’infecter des cellules hôtes après 2 heures d’exposition sur une surface en cuivre à température ambiante.

 

Hospital cart with Antimicrobial Copper handle

 

Références

1. Interim Guidance for Environmental Infection Control in Hospitals for Ebola Virus. US Centers for Disease Control and Prevention.
 
2. Persistence in darkness of virulent alphaviruses, Ebola virus, and Lassa virus deposited on solid surfaces. Sagripanti JL, Rom AM, Holland LE. Arch Virol 2010; 155:2035-2039.
 
3. Inactivation of Norovirus on Dry Copper Alloy Surfaces. Warnes, S.L., Keevil, C.W. PLOS One, September 2013, Vol. 8, Issue 9.

Le cuivre et les alliages de cuivre sont des matériaux techniques, résistants, colorés et recyclables. Ils sont disponibles dans une grande variété de formes et de produits, adaptés à des usages très divers. Le cuivre et ses alliages offrent pour les concepteurs une large gamme de matériaux pour la fabrication de produits fonctionnels, durables et rentables.

Le cuivre et certains de ses alliages possèdent des propriétés antimicrobiennes intrinsèques (sous la désignation de cuivre antimicrobien ou antibactérien, autrement dit Antimicrobial Copper en anglais). Les produits fabriqués à partir de ces matériaux spécifiques ont un avantage supplémentaire, participant à l'hygiène. Les produits en cuivre antimicrobien constituent une aide supplémentaire, et non un substitut, dans le cadre des pratiques usuelles visant le contrôle des infections. Il reste primordial que toutes les mesures d'hygiène courantes soient maintenues, y compris celles liées au nettoyage et à la désinfection des surfaces environnementales.

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Suivez ce lien pour plus d'informations.

Accept