Efficacité antibactérienne

Avec plus de 99,9 % des bactéries éliminées en deux heures d'exposition, Antimicrobial Copper est le matériau de contact le plus efficace* pour lutter contre la prolifération des germes. Aucun autre matériau (comme par exemple l'acier inoxydable ou les revêtements traités par ions argent) n'atteint ce niveau de performance.

L'efficacité des surfaces Antimicrobial Copper a été testée au cours de recherches en laboratoire, conduites à travers le monde par des instituts reconnus. Notamment : au Royaume-Uni (Aston University, University of Southampton, Kingston University), aux USA, en Afrique du Sud, en Allemagne et au Japon. Les résultats ont été publiés dans des revues scientifiques à comité de lecture international.

Le temps au bout duquel les germes sont détruits dépend de l'organisme étudié et de sa souche, du niveau de contamination, du contenu en cuivre de l'alliage et de la température (l'effet est plus rapide à 20°C mais le niveau de performance est encore excellent à 4°C). Le cuivre est efficace dans les conditions intérieures de température et d'humidité habituelles. Les matériaux dopés à l'argent et ceux au tricoslan se comportent quant à eux comme l'acier inoxydable, c'est à dire qu'ils n'ont aucune efficacité antibactérienne dans ces conditions.

L'efficacité à l'égard des organismes pathogènes suivants a été démontrée :

  • Acinetobacter baumannii
  • Adénovirus
  • Aspergillus niger
  • Candida albicans
  • Campylobacter jejuni
  • Entérobactéries résistantes aux carbapénèmes (ERC)
  • Clostridium difficile
  • Coronavirus humain (229E)
  • Enterobacter aerogenes
  • Escherichia coli (O157:H7)
  • Helicobacter pylori
  • Grippe A (H1N1)
  • Klebsiella pneumoniae
  • Legionella pneumophila
  • Listeria monocytogenes
  • Mycobacterium tuberculosis
  • Norovirus ou virus de Norwalk
  • Poliovirus
  • Pseudomonas aeruginosa
  • Salmonella enteritidis
  • Staphylococcus aureus (SARM, SAMS, E-SARM)
  • Bacille tuberculeux
  • Entérocoque résistant à la Vancomycine (ERV)

Echantillonnage de données sur le SARM (Cliquez sur le graphique pour l'élargir) :

Main_graph

Tests pour l'enregistrement par l'EPA

Aux Etats-Unis, les produits antibactériens revendiquant une spécificité pour la santé publique doivent être enregistrés par l'Agence de Protection de l'Environnement (EPA). Le cuivre a été le premier matériau solide à être enregistré. En dehors des USA, cet enregistrement représente une source de données officielles, validées par des résultats reproductibles réalisés par plusieurs laboratoires indépendants et portant sur les alliages enregistrés et vis-à-vis des germes étudiés.

Les surfaces Antimicrobial Copper sont les seuls matériaux de contact enregistrés par l'EPA qui éliminent en permanence plus de 99,9 % des germes pathogènes*.

L'acier inoxydable peut paraître propre mais des bactéries mortelles peuvent y survivre pendant des jours !

Les matériaux dopés aux ions argent revendiquent une efficacité antibactérienne mais en fait, aucun d'eux n'a été enregistré par l'EPA sur des questions de santé publique pour lesquelles des études laboratoire approfondies sont requises. Les produits doivent ainsi prouver scientifiquement leur efficacité pour éliminer les bactéries à l'origine de menaces pour la sécurité et la santé humaines.

Les matériaux à l'argent sont référencés auprès de l'EPA sous un domaine spécifique qui permet seulement au produit de déclarer que l'ingrédient actif qu'il contient le protège des dégradations et des odeurs causés par des organismes non-spécifiques. Aucune donnée scientifique au sujet de l'efficacité antibactérienne n'est requise pour obtenir ce type d'enregistrement.

Les produits Antimicrobial Copper ont passé des tests spécifiques poussés, sont enregsitrés auprès de l'EPA pour des questions touchant à la santé publique et sont les surfaces de contact les plus efficaces en la matière.

L'efficacité des matériaux Antimicrobial Copper vis-à-vis des 6 bactéries enregistrées est résumée ci-après.

Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM)

Les surfaces de contact Antimicrobial Copper sont une mesure de défense supplémentaire contre le SARM : elles agissent efficacement entre les nettoyages réguliers. Le graphique ci-dessous compare les temps de survie de SARM sur des surfaces en cuivre, en acier inoxydable et deux surfaces dopées à l'argent. En deux heures, le nombre de germes encore vivants (exprimé en ufc : Unités Formant Colonies) est réduit de 99,9 % sur les surfaces Antimicrobial Copper. Après 6 heures, presqu'aucun résultat n'est obtenu avec les autres surfaces.

Figure1

Figure 1 : Survie du SARM sur quatre types de surfaces de contact à 20°C (Cliquez sur le graphique pour l'agrandir)

Staphylococcus aureus

Les infections causées par le Staphylococcus aureus se retrouvent couramment dans les établissements de santé aussi bien que dans les salles de sport, les écoles ou les maisons de retraite. Les surfaces de contact Antimicrobial Copper détruisent 99,9 % de ces bactéries en deux heures aussi bien entre les deux nettoyages qu'entre deux contacts. Le graphique ci-dessous (Cliquez sur le graphique pour l'agrandir) montre l'efficacité de ces surfaces (cuivre et laiton) vis-à-vis de l'acier inoxydable :

Figure4

Escherichia coli O157:H7

Les composants Antimicrobial Copper éliminent 99.9 % des bactéries E. coli O157:H7 en deux heures fournissant une barrière de protection complémentaire aux pratiques d'hygiène courantes. Le graphique ci-dessous démontre que des éléments en acier inoxydable, les plastiques et même les surfaces dopées aux ions argent n'ont aucune activité en la matière, même après six heures d'exposition, en comparaison aux surfaces Antimicrobial Copper.

Figure2

Figure 2 : Survie de E. coli O157:H7 sur quatre types de surfaces à 20°C (Cliquez sur le graphique pour l'agrandir)

Enterobacter aerogenes

Le graphique ci-dessous montre comment les propriétés intrinsèques des matériaux Antimicrobial Copper agissent à l'encontre de cette bactérie. En deux heures, plus de 99,9 % des ufc (Unités Formant Colonies) d'Enterobacter aerogenes sont détruites sur le cuivre et le laiton tandis qu'une très faible réduction est observée avec l'acier inoxydable.

Figure3

Figure 3 : Survie de Enterobacter aerogenes sur du cuivre, du laiton et de l'acier inoxydable (Cliquez sur le graphique pour l'agrandir)

Pseudomonas aeruginosa

Les surfaces de contact Antimicrobial Copper tuent efficacement ce germe pathogène tandis que d'autres matériaux sont relativement inertes. Les tests US EPA ont confirmé que plus de 282 d'alliages de cuivre  tuent 99,99 % Pseudomonas aeruginosa en deux heures selon trois protocoles de test différents.

Enterococcus résistant à Vancomycine (ERV)

Les centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont conclu que l'ERV est responsable de 4 % des infections nosocomiales. L'ERV est résistant à plusieurs antibiotiques et facilement contracté par contacts au sein d'établissements de santé. Les surfaces de contact Antimicrobial Copper éliminent plus de 99,99 % des ERV en deux heures d'exposition procurant une protection supplémentaire contre cet organisme virulent.

Le cuivre et les alliages de cuivre sont des matériaux techniques, résistants, colorés et recyclables. Ils sont disponibles dans une grande variété de formes et de produits, adaptés à des usages très divers. Le cuivre et ses alliages offrent pour les concepteurs une large gamme de matériaux pour la fabrication de produits fonctionnels, durables et rentables.

Le cuivre et certains de ses alliages possèdent des propriétés antimicrobiennes intrinsèques (sous la désignation de cuivre antimicrobien ou antibactérien, autrement dit Antimicrobial Copper en anglais). Les produits fabriqués à partir de ces matériaux spécifiques ont un avantage supplémentaire, participant à l'hygiène. Les produits en cuivre antimicrobien constituent une aide supplémentaire, et non un substitut, dans le cadre des pratiques usuelles visant le contrôle des infections. Il reste primordial que toutes les mesures d'hygiène courantes soient maintenues, y compris celles liées au nettoyage et à la désinfection des surfaces environnementales.

*Des publications scientifiques à comité de lecture international ont démontré l'efficacité des surfaces Antimicrobial Copper contre les bactéries, virus, champignons et moisissures, incluant le SARM, la grippe A (H1N1), Clostridium difficile et ERV.

Les surfaces Antimicrobial Copper sont les seuls matériaux qui revendiquent aujourd'hui une reconnaissance officielle par l'US EPA et qui peuvent, de fait, attester la destrcution de plus de 99,9 % de bactéries pouvant causer des maladies nosocomiales en deux heures de contact. Les organismes testés à travers cette qualification sont : SARM, Staphylococcus aureus, Enterobacter aerogenes, Pseudomonas aeruginosa, E. coli O157:H7 et Enterococcus faecalis résistants à la vancomycine (ERV).

D'autres travaux publiés1 ont démontré que les surfaces Antimicrobial Copper surpassent en efficacité deux produits commerciaux dopés à l'argent dans des conditions d'utilisation normales.

Une étude2 réalisée dans un service médical très actif à l'hôpital de Selly Oak (Royaume-Uni) a montré la réduction systématique de 90 à 100 % de la contamination des surfaces Antimicrobial Copper comparativement aux surfaces conventionnelles. Des essais menés aux USA et au Chili ont confirmé ces résultats.

Les surfaces Antimicrobial Copper ont démontré leur potentiel de réduction de la contamination microbienne et sont considérées comme un complément passif et non un substitut aux mesures d'hygiène et de nettoyage habituelles.

[1] Effects of temperature and humidity on the efficacy of methicillin-resistant Staphylococcus aureus challenged antimicrobial materials containing silver and copper. H T Michels, J O Noyce and C W Keevil, Letters in Applied Microbiology, 49 (2009) 191-195.

[2] Role of copper in reducing hospital environment contamination. A L Casey, D Adams, T J Karpanen, P A Lambert, B D Cookson, P Nightingale, L Miruszenko, R Shillam, P Christian and T S J Elliott, J Hosp Infect (2009).

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Suivez ce lien pour plus d'informations.

Accept